Allemagne imperiale

Historia universal # Revolution industriel. Lutte de classes

  • Enviado por: Pilar Medrano
  • Idioma: francés
  • País: España España
  • 6 páginas
publicidad

ALLEMAGNE 1914 : L'AIGLE AU BORD DU GOUFFRE.

1.Le poids de l'histoire.

 

Dupuis la guerre des 30 ans ( XVII ème siecle ) le Sacre Empire Romain - Germanique fût morcellé en une multitude d' Etats, parfois extrémement petits. L' autorité de l' Empereur etait tout á fait superficie, sauf dans les teritoires qui dépendent directement de la dynastie Imperial ( la maison des Habsbourg ) :la Autriche, la Hongrie, la Bohème, la Slovaquie, une partie du sud de la Pologne, la Slovenie, la Croatie et une partie du nord de l' Italie. Malgré l'extansion des teritoires sous l'autorité directe de l' empereur, la division de la partie la plus riche de l' empire qui corespondait á ce qui est l'Allemangne aujourd' hui, fît que le poids de l' encien empire dans l' europe fût très faible depuis la fin de la guerre du XVII ème siecle. Néanmoins parmis l' ensemble des états Allemands quelque un avaient une tailles considerable: la Prusse, la Bavière, le Hannovre et le Saxe. A partir de la moitié du XVIII ème siecle, la Prusse afirme sa préponderance dans l'Est et le Nord de Allemagne et

s'elargie avec des territoires polonais et autrichien. Avec son roi Frederic le Grand, ami de Voltaire, la Prusse devient une puissance respecte en Europe. Ensuite et pendant les guerres napoléonienne, le royaume Prussien fût vaincue plusieurs fois par napoléon, mais, finalement, les Prussiens se trouvaient parmis les vainqueurs del' empereur français:

La bataille de Waterloo fût finalement décide par les troupes prussiennes qui commandait le general Blücher.

Dans la redistribution de pouvoir et des territoires qui est faite en Europe après la chute de Napoléon, la Prusse receoit une grande partie des territoires Allemand qui se trouvent autour du Rhin, parmis ces territoire se trouve le Rhur, très riche zone minier ( charbon et ferre ). la Prusse pût ainsi devenir une grande puissance industrielle en 1866.

La Prusse, dirigeait par le chancelier Bismarck dispute à L' Autriche l' hegemonie en Allemagne. Dans la batalle de Sadowa ou Königsgratz, dans la actuel republique Tchèque, l'armée autrichiennes fût defaite par les Prussiens qui utilisaient des fusils à retrocharge, qui permetaient de tirer trois fois plus vite que ceux des Autrichiens. A la fin de cette guerre de sept semaines, les etats de l' Allemagne du Nord forment une confédération autour de la Prusse, qui la controlait politiquement et économiquement. Après la defait de l'Autriche, les deux puissances continantals les plus importantes de l' Europe occidentales etaient la Prusse et la France. En profitant de la condidature d' un prince allemand au trône d' Espagne, Napoléon III, empereur de France, declara la guerre à la Prusse le 15 Juillet 1870 : cette guerre tournera mal très vite pour la France.

Le 2 Septembre Napoleon III et 80.000 hommes tombent prissonnier des Prussiens a la batalle de Sedan.

Le 18 (date oubliée????: quel mois?) 1871, le roi Guillaume I de Prusse est proclamé “ em-pereur allemand” dans la galerie des glaces du château de Versalles.

La revolution de la Commune éclate a Paris. Le 28 de janvier 1871, Paris se rend et dans le traite de Francfort la France signe la paix. Le nouvel empire Allemand venait de naître, il allait dure jusqu'a 1918.

 

2. Industrialisation et lutte de clases.

 

A partir du moment de la formation du nouvel empire, l' Autriche se separe des affaires Allemandes. Elle devient un empire multi-etnique ou la population d' origine alemande est minoritaire.

De sont côté, le nouvel empire Allemand conpt 40 milions d' habitants au moment de sa fondation. Il aura 66 milions en 1914.

Cet esor demographique et acompagne d'un très fort developement industriel, dont le dynamisme s'appui sur une étroite collaboration entre les savents universitaires, les ingénieurs, les industriels et les banques.

La foudroillante reusite de la Prusse dans les guerres contre l' Autriche et la france et le developement économique qui suivit la fondation de l' empire stimul orgueil national des Allemands; l' école et l' armée inculque à la jeunesse le culte de la patrie.

Néanmoins l' empire Allemand fondé à Versalles devait son existance à beaucoup de compromits entre les états qui formés l' Allemagne, la noblesses qui predominé par tout, les partie politique bourgois ( liberaux, conservatuers ) et les églises protestante et catolique. De son côté, les mouveùent ouvries ( sindicats et patie socialiste ) etaient bien fort pour être ignorés par la noblesse ou par la bourgoisie. Déjà au moment de sa fondation, l' empire pouvait étre considerait comme une oeuvre inachevé et il continuait insit jusqu'à la premièr Guerre Mondial.

La prusse avait étè, depuis ses origines, une monarchie autoritaire fortement bassé sur une armée très bien organisé. La constitution Prussienne donnait au roi un grand pouvoir: il nommé et remplacé le gouvernemant comme el voulait; le Parlement devait voté les dépenses de l' état, mais en plusieurs ocasion le roi et les gouvernement passé outre à ses opinions.

Au tour de la prusse la constitution du nouvel empire et très compliquer. Dans ses grand lignes, les etats qui constitué l' empire gardé une très grande autonomie dans leurs affaires interne. La près totalité de ces états avaient des constitutions monarchiques: la Bavière, le Württenberg, ainsi que la Prusse elle même etait des royaume. Le roi de Prusse etait, au même temps, empereur Allemand. Au moment de la creation de l' empire, le roi de Bavière etait luis II, bien connut par les câteaux qu'il a battit.

Après les royaumes, il y avait des grand duchet, par exemple: Bade et Hesse; ensuite, des duchés, des principautes, des contés, etc...

La politique monaitére, les relations international et l' armée etaient entre les mains du gouvernement imperial, que Bismarck a precidé de 1871 à 1890. Il y avait aussi un Parlement divisée en deux chambres: le Reichstag et “la chambre des Segneurs “,.Le premièr etait élu par le citoyens allemands et dans le deuxsième siegeaient les representants des Etats de l' Empire. Comme en Prusse, l' armée avait un grand pouvoir: tout les affaires de commandement militaires etait confié au generaux et l' empereur exarçait le comendement supréme sur eux.La constitution ignore donc la primauté du pouvoir politique sur le pouvoir militaire.

C'est ainsi que plus tard, notament ent approche de la duxième Guerre Mondial, les géneraux et les amiraux ont puent exerçaient une influendce néfast sur l' ensenle de la politique.

Bien avant la constitution du nouvelle empire et tout au long de sont histoire, Allemagne avait éte très desantralisé, sa divison en petit états avait fait que chaqu'un d'eux voulut avoir sa propre armée, sa propre Court, ses propre artisant, etc...

Ce si fît que l' economie du pays soit mieux distribué dans tout les teritoires que elle l' etait en d'autres pays plus centralisé, comme la france ou l' Espagne. En particulier, il y avait presque dans tous les états allemands des bon artisant, des petits industries et des banque petites ou moyennes.

D' autre côté, l' Allemange avait aussi de très fortes traditions comertiales, depuis l' ancien moten-âge. Dans le moyen-âge et dans l'âge-moderne, le comerce maritime de la Hansa dans la mer du Nord et dans la mer Baltique avait une très forte importance, et la valle du Rhin était une énorme et très prospere voie comercial entre la Medireranée et l' Europe du Nord. Le comerce textile avec l' I talie du nord, avec les Pays Bas et à l'intérieur de la propre Allemange etait aussi très forte. Des très riches gissement de charbon et de ferre existé aussi près de la valle du Rhin ( le Rhur ) et en Silesie.

En concecance l' Allemange avait de très importants atouts humains, naturel, comerciaux et financier pour devenir une grande puissance industrielle. Ce qui fut facilité beaucoup par la misse en comain de tout ces resourse par l'unification du pays. En fait, la révolution industiel avait dejà comencé en Allemagne apartit de 1850, avec le developpement de l' industrie lourde qui avait comme cliant principale les constructeurs des chemins de ferre et l' industrie navale et de l'armement. Les capitaux nécessaires sont apportés par la sociétes anonymes et les grandes banques.

La revolution industriel fait naître une grande bourgoisie, consiente de sa valeur économique puissante. Le developpement économique general et ses propre benefices fera que cette mouvelle grande bourgoisie soit souvent “apolitique” ou qu'elle apuient le gouvernement aristocratique et militaire de l' empire.

L Allemagne commence également a conquerir des nouveaux marchés en Europe et dans le monde; elle concurance comercialement l'Angleterre et les Etats Unis. L' essor comercial provoque une forte ocmantation de la construction des navires marchant. Hambourg et le premièr port d' Allemagne: d' un trafique de six milion de tonne en 1870, il passe a huit milion et demie en 1900, catorze milion et demie en 1913. A cette datte, la flotte marchande de l' Allemagne represante 11% de la flotte mondial. Les ligne maritime les plus frecante sont avec l' Amerique du Nord et du Sud. Mais le comerce est également intense avec l' Asie et ver les nouvelles colonies Allemand en Afrique ( Togo, Cameroun, Tanganyka et l' Afrique du Sud-Ouest ).

La construction d'une grosse flote de guerre, estimé nécessaire puor protéger les ligne comercial Allemand va suivre, ce qui provoquera une forte inquietude chez les Englais.

Tout ce developpement industriel entrenat l' aparition d'une clase ouvriers très forte. En fait, la naissance du moderne mouvement ouvrier eu lieu en Allemagne en 1848, avec la publication de “ Manifieste Comuniste “ par Carl Marx et Friedrich Engels, dont on aurait du conmemorait cette anné le 150 ème aniversaire.

Le ploretaria industriel ne tardera pas à s'unir dans ses propre organisation et à s'exprime sur le plan politique. En 1863, Lassalle fonde l'Association general des Ouvriers Allemand. En 1875, es duex parties s'unise pour formé un partie ouvrier unifié (Partie Social -Democratique d' Allemagne ).

Il y avait aussi des sindicats socialistes organise par secteurs industriels. Ils conte en 1890 cinquante mil aderants; En 1900 il en ons 680 mil; en 1913, plus de deux milions et demie. Ils sont la plus importantes organisation ouvrier en Europe. A leur côté il y avait aussi des sindiacts plus petits de tendances liberale ou crétienne.

 

 

3. L' Allemagne Imperiale et l' equilibre European.

 

Quand le nouvel empire allemand est constitué, les principales puissances éuropéennes étaient la France, l'Autriche-Hongrie, la Russie et le Royaume Unie. Les trois dernières ne bougèrent pas quand la Prusse venquit à la France par-ce qu'elles n'aimaient pas la politique expansioniste de Napoléon III, qui cherchait comme son oncle Napoléon I, mais plus douce-ment, la préponderance de son pays dans l'Europe continentale. La Russie et l'Angleterre pensaient qu'un nouvel état puissant en Europe pourrait faciliter le jeu d'affronter une puissance avec une autre ou d'autres. En plus, pour l'Angleterre, l'apparition de l'Allemagne unie était une façon de contrôler la Russie, qui, avec son expansion dans l'Asie centrale, embêtait les Anglais dans leur empire des Indes. L'Autriche aurait pu chercher sa revanche de Sadowa en s'alliant avec Napoléon III contre la Prusse, mais François-Joseph, empéreur

d'Autriche, avait été recemment en guerre avec lui, et la France et l'empire autrichien étaient en discorde à cause de l'unité de l'Italie, appuyée par la France et qui avait couté plusieurs territoires importants à l'Autriche, tels que la Lombardie et Venice; en plus, la population autrichienne d'origine allemande aurait vu avec des mauvais oeuils une alliance franco-autrichienne conte l'Allemagne.La France ne chercha pas, non plus, cette alliance, par-ce qu'elle ne voulait pas un agrandissement de la puissance de l'empire austro-hongrois et, en plus, Napoléon, ses généraux, son gouvernement et son peuple étaient convencus de leur victoire sur la Prusse. Finalement, la Russie n'avait pas de contencieux avec la Prusse; depuis l'époque de Napoléon, les deux pays étaient comme des alliées: la monarchie prussienne se rappelait avec gratitude de l'aide de la Russie pour vaincre l'invasion napoléonienne et, de son coté, l'influence intellectuelle et économique allemande était grande dans l'empire russe depuis très longtemps. Les deux monarques s'admiraient aussi par-ce qu'ils étaient les plus absolutistes de toute l'Europe

Le moment était donc excellent pou que Bismarck puisse créer l'Allemagne unifiée.

Mais, après la création de l'empire allemand et de sa rapide croissance économique, commerciale et militaire, les puissances éuropéennes qui avaient été passives au moment de la defaite de la France, commencèrent a s'inquieter et à se démander si elles n'avaient pas permis la création d'un monstre de Frankenstein qui terminerait pour les detruire.

Ces craintes n'échapèrent au grand génie diplomatique de Bismarck, qui depuis la fondation de l'Empire jusqu'à la fin de son pouvoir en 1890 chercha toujours à mantenir la paix en Europe.

Poutr celà faire, il joua sur trois tables:

-La première, l'amélioration des rélations franco-allemandes, en même temps qu'il jouait sur l'isolement de la France en appuyant la nouvelle République Française, ce qui était contraire aux convictions politiques du chancellier allemand, mais difficultait les rapports français avec l'Autriche et la Russie, qui était des monarchies autoritaires. La république n'eveillait pas, non plus, beaucoup de sympaties en Angleterre, où l'atristocratie était très importante.

-Ensuite, les rélations souvent difficiles entre le Royaume Uni et l'empire russe dans l'extrème orient et en Asie centrale: une Allemagne forte pouvait distraire à la Russie d'aventures en d'autres continents et preserver ainsi la sécuruté de l'empire britanique de l'Inde. En plus, la fille ainée de la reine Victoria d'Angleterre était mariée avec le prince héritier de l'empire allemand et la dynastie reignante dans le Royaume Uni, même si elle n'avait pas le même pouvoir que les dynasties continentales, était d'origina allemande.

- Finalement, la rivalité entre la Russie et l'Autriche-Hongrie dans les Balkans, dont la domination était partagée entre l'empie austro-hongrois et l'empire turque, en pleine décadence. Cette zone était considérée par l'Autriche-Hongrie comme “sa” zone d'expansion, mais elle était en grande partie peuplée par des slaves que le Tsar, slave lui aussi, ne voulait pas lesser tomber sur une autre influence. Dans ce domaine, Bismarck réussit à établir un accord entre l'Allemagne, l'Autriche-Hongrie et la Russie selon lequel, si la Russie attaquait l'Autriche, l'Allemagne aiderait celle-ci; mais si c'était l'Autriche-Hongrie qui attaquait la Russie, l'Allemagne resterait neutre. Puisque l'Autriche-Hongrie n'aurait pas pu résister seule à l'armée russe, elle ne pouvait provoquer celle-ci si elle voulait obtenir l'appui allemand. De façon semblable, comme la Russie aurait difficilement pu résister les armées alliées de l'Allemagne et de l'Autriche, elle ne pouvait pas attaquer cette dernière. Dans ce cadre, et grace à Bismarck, la paix dans le Balkans était assurée.