Francophonie

Zone d'influence économique. Senghor

  • Enviado por: Alexis Bron
  • Idioma: francés
  • País: España España
  • 4 páginas
publicidad

Treball de Recerca: la Francophonie 15/10/00

DISSERTATION

La Francophonie: réalité ou essai de création d'une zone d'influence économique.

INTRODUCTION

La Francophonie est une collectivité constituée par les peuples parlant le français.

Son premier objectif est le rayonnement de la langue française et ensuite le pluralisme culturel des peuples francophones. C'est à dire impulser la langue française, rassembler tous les pays francophones et aussi diversifier la culture de ces peuples. Mais cette collectivité veut vraiment propulser la langue française. Et derrière cette image de fraternité il n'y a pas un intérêt commercial et économique. C'est donc pour ça que je vais essayer d' investiguer et de refléter. Es ce que vraiment c'est une réalité linguistique, éducative et culturelle ou bien il y a bien un essai de création de une zone d'influence économique.

PLAN

Selon les paroles de M. Senghor (président de la république sénégalaise depuis 1960) la francophonie la constituent les peuples qui, par l'intermédiaire pousseront les gouvernements à aller de l'avant.

Et c'est à ce moment là, qu'il proposa de créer une institution interparlementaire des parlements de tous les pays où l'on parle le français. C'est un an plus tard, en 1967 que la première assemblée constitutive prend place au Luxembourg, avec le nom de AIPLF (Association Internationale des Parlementaires de la Langue française). Avec cette assemblée on prétendait faire des débats sur des sujets d'intérêt commun à tous ses membres.

Depuis cette date, à chaque sommet célébré, l'assemblée parlementaire de la francophonie mène un important travail de réflexion portant sur des sujets tels que les libertés et les droits politiques, l'espace économique francophone, les parlements et la communication, et la coopération décentralisée aussi l'éducation, les obstacles à la diffusion des connaissances dans les pays francophones ou la place du Français dans les organisations internationales. L'assemblée se prononce sur la base de rapports établis par ses Commissions.

L'Organisation internationale de la francophonie:

Avec 49 États et gouvernements membre et 3 états observateurs, la francophonie réunit, en 1999, plus de 500 millions de personnes dans le monde et regroupe plus du quart des états membres de l'Onu*. Elle se présente comme une organisation internationale moderne intégrant des instances politiques, une institution intergouvernementale et des représentants de la société civile.

La naissance d'une idée

La Francophonie institutionnellement connue est une idée récente. Elle et créée hors de France, principalement en Afrique et au Canada.

Après la Seconde Guerre mondiale, la vitalité de la francophonie se manifeste à travers les nombreuses associations que se créent. C'est ainsi que l'Association internationale des journalistes de la langue française voit le jour en 1952. En 1954, sur l'initiative des Canadiens francophones , est fondée l'Union culturelle française.

En1958, c'est au tour de l'Association intenat5ionale pour la culture française à l'étranger est fondée en1960. À partir de mai 1962, elle publie une revue intitulée culture française l ?association des universités partiellement ou entièrement de langue française. (AUPLF) naît en 1961 à l'université de Montréal. Elle deviendra en 1991 un opérateur direct de la francophonie. En1967, est créé ce qu'on appelle désormais l'Assemblée parlementaire de la francophonie (APF).

La francophonie géographiquement connue

La francophonie compte de la répartition sur tous les continents, il est difficile de dire combien il y a de francophones dans le mode. Leur nombre varie selon la classification adoptée. Pour obtenir une estimation la plus réaliste possible du nombre de francophones, il est nécessaire de les classer par catégories. Le Haut Conseil de la francophonie (HCF) distingue ainsi les « francophones réels », ceux pour qui le français est la langue maternelle, la langue seconde ou la langue d'adoption, des « francophones occasionnels » qui ont un usage du français limité. D'autres classifications ont été faites, comme celle de Louis Porcher, spécialiste de la francophonie (Le Français, langue étrangère), que dégage trios catégories: Les pays où le français est à la fois langue maternelle et langue officielle ( France, Belgique, Québec, Afrique francophone…); Ceux où le français est une « langue résiduelle » (Égypte, Asie, pays D'Europe Centrale, Amérique du Nord) et là où le français est une langue acquise (apprenants et professionnels du français).

Les 52 pays de la francophonie regroupent une population d'environ 500 millions, et représentent 1 pays sur 4 dans le monde. Selon le dernier recensement du HCF, réalisé fin 1997, il y aurait dans le monde plus de 112,5 millions de francophones réels et plus de &=,5 millions de « francophones occasionnels ». Le nombre de francisants », c'est-à-dire de personnes qui apprennent le français comme une langue étrangère, est estimé entre 100 et 110 millions. Ces chiffres sont en hausse par rapport à l'estimation réalisée par le HCFen 1990. les plus nombreux habitent en Europe de l'Ouest (France métropolitaine, Belgique…) et au Magreb (Algérie, Maroc, Tunisie).

C'est dans les objectifs dits sur les bulletins et les documents officiels qu'on trouve entre autres intérêts, celui d'établir un espace et des liens économiques.

En environnement économique contrasté.

Au sein de la communauté francophone, coexistent des pays riches, comme la France et le Canada, et des pays classes parmi les plus pauvres de la planète. La francophonie offre à ses pays un espace de solidarité.

Pays industrialisé et pays parmi les moins avancées.

La classification établie par le programme des nations unies pour le développement (PNUD). Dégage trois groupes : les pays industrialisés et en transition, les pays en développement et les pays les moins avancées. Les pays francophones se retrouvent dans ses trois catégories. Onze d'entre eux sont classés parmi les pays industrialisés et en transition : Belgique, Bulgarie, Canada, France, Luxembourg, Moldavie, Roumanie et Suisse ainsi que l'Albanie, la Macédoine et la Pologne. Qui sont membres de la francophonie à titre d'observateur. Quinze sont considérés comme étant des pays en développement C'est le cas par exemple du Cameroun, De l'Egypte, de la Tunisie ou du Vietnam. Mais 23 pays francophones soient prés de la moitié appartiennent aux groupes les moins avancées.

Les pays francophones produisent 10,7% de la richesse du globe, chiffre en hausse par rapport à 1993 (10%). Mais c'est grâce aux pays riches (Belgique, Canada, France, Luxembourg et suisse) qui génèrent à eux seuls 9,1% du PNB mondial.

Les aides internationales : l`Inquiétude règne au sein des apuys en développement (CAD) leur versent toujours une aide publique au développement (APD), prélevée sur leurs ressources publiques, celle-ci ne cesse de décroître. Elle est passée de 56 milliards de

Vers une francophonie économique

Le 14 et le 15 avril 1999, les ministres de l'Economie et des Finances francophones, réunis pour la première fois à Monaco, ont établi la base de leur coopération. À l'issue de cette conférence, les ministres francophones de l'Economie et des finances ont adopté une déclaration commune. Soulignant l'importance des prochaines négociations commerciales multilatérales. C'est pour ça qu'ils essayent de renforcer leur concertation pour que le système commercial international contribue davantage au développement durable et aux attentes des populations marginalisées, afin de faire valoir ainsi les principes défendus par la francophonie, telles la solidarité et la promotion de la diversité culturelle, sur les grands enjeux économiques internationaux.

Cela veut dire que dans la réalité de la francophonie; dans les premiers objectifs de cette organisation on trouve déjà l'essai de créer un territoire économique en ce qui concerne aux liens politiques et territoriaux. Je m'explique, la France à l'époque coloniale possédait des territoires occupés que législativement leur appartenait et pouvait l'exploiter et ils avaient le droit de le faire car c'était la «France».Puis ce que maintenant ce pays à perdu tous ces territoires, on pourrait dire que les seuls liens qu'ils ont la langue française leur permet d'établir un pour pouvoir développer leurs activités économiques et extendre a niveau mondial le marché et les entreprises françaises.