La clé sur la porte; Marie Cardinal

Literatura francesa contemporánea. Novela. Educación en valores. Argumento. Personajes. Temas. Análisis. Vocabulario

  • Enviado por: Maryoking
  • Idioma: francés
  • País: España España
  • 11 páginas
publicidad

LA CLÉ SUR LA PORTE

Marie Cardinal


CHAPITRE 1

…qui raconte

• Soulignez la phrase qui vous fait tout de suite comprendre que le narrateur est une femme. Quel est le mot qui vous a permis d’arriver à votre conclusion ? Justifiez votre réponse.
·« …en ce qui concerne mes enfants, je suis leur mère. »
·Mère. C’est un mot en féminin.

• Qu’est-ce que vous savez à propos de la narratrice dès la toute première page ? Soulignez la phrase où elle vous parle de sa vie.
·Je les aime plus que moi-même et c’est pour cette raison que je suis souvent maladroite avec eux.

• Quel sont les événements qui alternent avec ses réflexions ? Á quand ces événements se réfèrent-ils ?

Événement

Période

· Dorothée s’était mise à crier dans la nuit parce qu’elle avait fait un cauchemar.

· Comment sa mère était.

· Beaucoup de jeunes habitent chez elle.

· Il y a longtemps, quand elle avait 4 ou 5 ans.

· Quand elle était petite.

· Dans ce moment là.

qui compose la famille de la narratrice

• Qui est Dorothée ? Est-ce qu’on vous le dit ou est-ce que qu’on vous le laisse déduire ?

·Elle est la plus jeune de ses enfants.

·On le dit.

• Où vit le mari de la narratrice ? Qu’est-ce que vous savez à propos de cette séparation ?

·Il vit à l’autre côté de l’Atlantique

·Je déduis que c’est une séparation à cause du travail de son mari. Ils profitent les vacances pour se voir.

• Au fur et à mesure que vous lisez, pour chacun des membres de la famille, remplissez cette grille. Attention, quelques cases peuvent ne pas avoir de réponse !

Profession

Âge et aspect physique

Caractère

Narratrice

On croit qu’elle travaille dans la publicité avec des gens marrants.

43 ans. Ses yeux sont marrons. On croit qu’elle a les cheveux gris tirés en chignon.

Elle se préoccupe tout le temps de ses enfants et les aime très fort. Elle est bourgeoise. Elle supprime le culte de la propriété quand elle laisse la clé sur la porte.

Mari

Il travaille dans l’autre côté de l’océan Atlantique.

Ses yeux sont bleus et beaux.

Grégoire

Il ne trouve pas du travail.

18 ans. Il est cubique et il n’est pas grand ; son corps est large et puissant. Il a une crinière très frisée à « l’afro ». Il a les mêmes yeux que son père.

Il a toujours été un mauvais élève. Il veut devenir metteur en scène de cinéma. . Il se ronge et aime être en famille et la musique, la guitare, le banjo, les tablas.

Charlotte

Elle est étudiante et entre en seconde.

16 ans. Elle est de taille moyenne. Peut être elle ne grandira plus. Ses yeux sont très beaux. Elle a tendance à grossir.

Elle s’en fiche de son aspect et de ses vêtements. Elle aime la méditation mais elle n’est pas sécrète. Elle invente, elle crée. Elle cherche immédiatement la signification d’un mot si elle ne la connait pas, elle est travailleuse. Elle a même un équilibre étonnant et est attirée par l’Univers débile.

Dorothée

Elle est étudiante et entre en troisième.

14 ans. Elle a les yeux marron, comme sa mère. Elle a les cheveux blonds et ondulés et le corps élancé. Elle s’habille avec un grand soin.

Elle est sportive, nette rigoureuse, ravissante, excellent élève contestataire, très sécrète et extrovertie. Elle a des accès de colère et agit d’être juste tout le temps. Elle est capable de générosité et de mesquinerie et manipule très bien la dialectique.

où se déroule l’histoire

• Où habite la narratrice ? Avec qui habite-t-elle ?

·Elle habite à Paris avec ses enfants.

·Elle laisse que les amis de ses enfants entrent quand ils veulent chez elle.

le thème principal du livre

• Soulignez la phrase qui explique le titre du roman et la raison pour laquelle la narratrice a décidé de laisser la clé sur la porte

·Comme ils perdaient sans cesse la clé de la porte d’entrée, j’ai décidé de la laisser sur la serrure dans la journée.

• Les conséquences de la présence de la clé. Parmi les affirmations suivantes, choisissez celle qui correspond au sens du texte.

  • Avec la clé sur la porte, la narratice

se sent menacée ;

est contente de son choix même si sa vie en a été troublée ;
est contente car sa vie en a été simplifiée.

  • La clé sur la porte permet

à n’importe qui d’entrer dans l’appartement ;

aux enfants de rentrer tard le soir ;

aux collègues de la narratrice d’entrer quand ils veulent.

  • La narratrice pense que les gens qui entrent librement dans l’appartement sont

ennuyeux ;

intéressants ;

marrants .

• Quel est l’âge des adolescents qui fréquentent l’appartement ?

·Ils ont entre 15 et 20 ans.

• Comment la narratrice les définit-elle ? Qu’entend-elle par « printemps menacé » ?

·Ils sont tous intéressants.

·La responsabilité.

• Soulignez la phrase dans laquelle l’auteur dit explicitement ce qui la pousse à écrire ce livre.

·De mes trois enfants seule Charlotte est vraiment attirée par l’univers débile. Univers que j’ai découvert cette année. Univers à cause duquel j’écris ces pages. Non pas pour témoigner mais pour essayer d’y voir clair, pour faire le point jour après jour.

• À quelle classe sociale appartient-elle ? Pourquoi ce fait explique-t-il son attitude envers l’éducation de ses enfants ?
·Elle est bourgeoise.

·Parce que toute sa famille était bourgeoiseet veut que ses enfants aient une bonne éducation.

Analysons le récit

• De quel type de récit s’agit-il ?

·À la 1èrepersonne du singulier

• Quels sont les temps que la narratrice utilise ?

  • Pour exprimer ses pensées : Présent
  • Pour raconter des événements : Imparfait

• Retrouvez les quatre sous-divisions qui composent cette première partie du roman et donnez-leur un titre.

·La narratrice décide d’écrire {depuis le début du livre jusqu’au final de la troisième page}.

·La narratrice et sa famille {depuis la page 4 jusqu’à la page 5 (première paragraphe)}. 

·La clé sur la porte {depuis le second paragraphe de la page 5 jusqu’à la page 9 (troisième paragraphe)}.
·L’éducation bourgeoise {depuis le dernier paragraphe de la page 9 jusqu’à la fin du chapitre)}.

Discutons ensemble

• Que savez-vous du rapport que la narratrice a eu avec sa mère ?

·Sa mère ne se préoccupait pas de leurs enfants autant comme la narratrice le fait.

• Quel rapport cherche-t-elle à établir avec ses enfants ?

·Son désire est de donner à ses trois enfants une éducation différente de celle qu’elle a reçue et qu’elle évoque souvent amèrement.

• Et vous, quel rapport entretenez-vous avec vos parents ?

·Je leur raconte presque tout ce qui m’arrive et souvent on rigole entre nous. Ils m’ont donné une bonne éducation.

• Est-ce que l’idée d’une clé sur la porte jour et nuit vous paraît acceptable ?

·En fait, moi j’en porte toujours une mais je ne peux pas arriver à l’heure que je veuille. D’ailleurs, c’est dangereux qu’on laisse une clé sur notre porte jour et nuit.

CHAPITRE 2

Découvrons ensemble…

qui compose le groupe de Clamart

• Soulignez dans le texte les deux premiers adjectifs utilisés pour décrire les garçons de la bande de Clamart : quelle est la qualité de ces jeunes qui attire Charlotte ? Que pense la narratrice de ce groupe ?

·Les deux adjectifs qu’elle utilise sont: ils sont beaux et ils sont détestables.
·Leur beauté.
·Elle pense qu’ils contestent une société de laquelle ils ne savent pas se passer et qu’ils ne s’efforcent pas.

• Faites une liste des autres termes utilisés pour décrire le groupe. Servez-vous de cette grille :

Adjectifs

Substantifs

Verbes

beaux
bien
détestables
débiles
anarchistes
individualistes
égoïstes
gâtés

crevures
liberté
égalité

chômage
boulots
gosses
drogue
snobisme
hypocrisie

contester
critiquer
ne pas travailler
vivre aux frais de leur parents
faire ce qui leur plaît
se droguer
sniffer
fumer

• Décrivez maintenant la bande de Clamart en tenant compte des points suivants :

  • Leur aspect extérieur : Ils sont beaux.
  • Leur âge: Ils ont entre 16 et 18 ans.
  • Leur caractère : Ils sont débiles et détestables.
  • Leur attitude envers la société : Ils trouvent le système « débile ».
  • La classe sociale à laquelle ils appartiennent : Ils sont bourgeois.
  • Leur attitude envers les filles : Elles sont toujours des objets pour eux.

... les inquiétudes de la narratrice à propos de Charlotte

• Pourquoi est-ce qu’elle n’aime pas que sa fille soit entrée dans ce groupe ?
·Parce qu’ils sont une mauvaise influence.

• Est-ce que le groupe fréquente sa maison ? Pourquoi ?

·Non, ils ne la fréquentent pas parce que la mère de Charlotte ne veut pas.

• De quelle façon ce groupe a-t-il influencé Charlotte ?

·Depuis qu’elle fréquente le groupe de Clamart elle a changé : elle n’a plus de dynamisme, le lycée lui semble insupportable, elle critique tout à la maison, elle a fumé; son agressivité est stupide.

• La narratrice déteste ce groupe pour une raison bien précise : laquelle ?

·Que ces garçons vivent aux crochets de leurs parents.

• « Rester sur le bord de la route, la voir s’éloigner est torturant. La certitude pourtant qu’il faut qu’elle y aille seule ». Expliquez cette phrase en disant ce qui caractérise le rapport entre mère et fille.
·La narratrice veut que Charlotte se rend compte toute seule de que le groupe de Clamart ne le convient pas.

• Quand l’histoire d’amour entre Charlotte et Alain termine, la narratrice affirme : « C’est à cause de faits comme celui-là que je pense que Charlotte a le droit d’avoir une vie à elle. » Justifiez cette phrase en considérant ce que cette histoire a représenté pour Charlotte et pour sa mère.

·Charlotte reconnais qu’elle n’est pas assez mûre pour faire l’amour avec Alain est actu avec du bon jugement, avec de la responsabilité.

l’histoire de Françoise

• Cherchez dans le texte les éléments qui vous permettent de remplir cette grille à propos de Françoise :

Âge

Aspect physique

Rapports avec

ses parents

Rapport avec

la narratrice

16 ans

Elle est blonde

Elle a peur de leur raconter sa situation.

Elle est l’amie de son enfante Charlotte. Elle va chez elle pour recevoir son aide.

• Dans quelle situation se trouve Françoise ?

·Elle est enceinte et ses parents ne le savent pas donc elle a peur.

• Qui est Simon ?

·Il est son ex-copain, le garçon qui a fait l’amour avec elle.

• Comment Françoise réagit-elle quand elle s’aperçoit qu’elle est enceinte ?

·Elle décide d’avorter parce qu’elle préfère que son enfant soit d’un homme qu’elle aime.

• Quel est son état d’âme à son retour de Londres ?

·C’était le délire, formidable. Elle a rien senti et a trouvé Londres une ville fantastique.

• Racontez maintenant l’histoire de Françoise en écrivant un résumé où vous utiliserez entre 50 et 60 mots.
·Cette histoire lui succède à une fille que de seize ans. Elle tombe enceinte d’un idiot parce qu’elle ne prend pas de précautions à l’heure de faire l’amour. Ses parents ne le savent et elle a beaucoup de peur donc, elle décide d’avorter ; mais à Londres. Finalement tout finit bien et elle retourne chez elle.

Discutons ensemble

• Considérez le rapport entre la narratrice et sa fille: est-ce que vos parents vous laissent la même liberté qu’elle laisse à sa fille ?

·Non, ils ne m’en laissent pas autant, mais ils ont de la confiance à moi et pensent que je suis un bon garçon.

• Réfléchissez à l’histoire de Françoise et dites ce qu’il faudrait faire pour qu’une jeune fille ne se retrouve pas dans les mêmes conditions.

·Premièrement, il faut être sûr de l’amour qu’on sent vers notre copain et puis, si on fait l’amour, on doit être préventif en utilisant le préservatif ou la pilule.

CHAPITRE 3

Découvrons ensemble…

ce que la narratrice pense des jeunes et de la drogue

• Relevez dans le texte toutes les expressions où l’opinion de la narratrice à propos de la drogue est évidente de façon à pouvoir synthétiser son point de vue à ce sujet.

·J'ai vu 2 grands gosses camés, de vrais camés, et cela me révolte.

·Cela m'a paru insupportable.

·Je hais la drogue.

• « Rien qu’à cause de Lakdar je n’enlèverai jamais la clé de la porte d’entrée. C’est capital que les jeunes aient un lieu chaleureux où se retrouver ». Commentez cette phrase et dites pourquoi, selon vous, la narratrice est arrivée à cette conclusion.
·Parce qu’elle a peur de que Lakdar se remette à se droguer et elle pense que si elle laisse la clé sur la porte, les jeunes auraient un lieu où ils pourraient rester et parler sans se droguer.

l’histoire de Lakdar.

• Pour mieux pouvoir décrire le personnage de Lakdar, remplissez la grille suivante :

Aspect physique

Nationalité

Caractère

Famille

Problèmes

algérien

direct
courtois
sensible intelligent timide

Son père est mort dans un accident de voiture.
Sa mère est retournée à son pays.
Une de ses sœurs est professeur d’anglais.
L’autre va au lycée.

À Marseille, il a rencontré une fille qui était junky et qui lui a fait entrer dans le monde de la drogue.

Discutons ensemble

• Définissez votre famille en choisissant parme les mots suivants celui ou ceux qui vous semble/nt le mieux correspondre à votre situation :

prison – nid – pagaille – paradis – guerre – cocon

·Ma famille est un nid où je peux me réfugier et mes parents peuvent me soigner.

• Quel devrait-être, à votre avis, le rôle du lycée dans la vie des jeunes ?

·Il doit s’occuper de leur éducation secondaire et leur préparer pour leur futur académique.

• Quelles sont, à votre avis, les responsabilités que le lycée rejette sur les parents et celles que les parents rejettent sur le lycée ?

·Si quelque chose lui arrive à un jeune pendant qu’il est au lycée, ils sont les responsables.
·Les parents doivent les éduquer et s’assurer de qu’ils assister à classe.

Vocabulaire Chapitre 1

Tout planter là : dejarlo todo

Maladroite : torpe

Agir : actuar

Carcasse : pellejo

Craindre : temer

Harassé : agotado

Prière : oración
Peupler : poblar

Péchés : pecados

Caille: codorniz

Renard : zorro

Fossette : hoyuelo

Bouleversé : condicionado

Encombré : atestado

Soulagée : aliviada

Mondanités : conveniencias

Foule : muchedumbre

Déserter : abandonar

Épuisé : agotado

L’aîné : el mayor

Séance : sesión

Oreillons : paperas

Tendre : tierno

Clochard : vagabunda

Désirer : desear

Tricoter : tejer

Vocabulaire Chapitre 2

Poignée : puñado

Sotte : tonta

En cachette : a escondidas

Pilule : píldora

Souci : preocupación

Gâter : estropear

Enrager: dar rabia

Bondir : brincar

Sourd : sordo

Aveugle : ciego

Vocabulaire Chapitre 3

Agaçant : irritante

Paresse : pereza

Rêvasser : soñar despierto

Crampe : calambre

Nuance : matiz

Tremplin : trampolín

Insensé : insensato

Bagarre : pelea

Bât blesse : punto débil

Pourri : podrido

S’enfoncer : clavar

Arpège : arpegio

Creux : hueco

Gratter : tocar un instrumento