Acquisition du langage

Origine de la langue. Models. Théories. Développement de l'enfant. Théoríe anatomique. Thèse biologique. Théorie divine. Conductiste Modele. Innatista Modèle. Cognitivo Modèle. Babillage. Communication verbale orale

  • Enviado por: Richard Cruz Llusco
  • Idioma: francés
  • País: Bolivia Bolivia
  • 7 páginas
publicidad
cursos destacados
Cómo montar un Ordenador
Cómo montar un Ordenador
En este curso te guiamos de una forma muy práctica y gráfica, para que puedas realizar el montaje de tu...
Ver más información

Curso completo de piano - Nivel básico
Curso completo de piano - Nivel básico
Este curso de piano está pensado para todos aquellos principiantes que deseen comenzar a tocar el piano o el...
Ver más información

publicidad

L'ACQUISITION DE LA LANGUE.

Universidad Mayor de San Simon

RÉSUMÉ

L'acquisition du langage est l'événement le plus considérable dans la vie d'un enfant. Liée à la maîtrise de la fonction symbolique, elle se déroule généralement entre un et trois ans et est corrélative aux développements de l'intelligence. On s'est choisi ce thème parce qu'il a été une question complexe car les études et les enquêtes n'ont pas été capables de clarifier complètement ce point important dans la vie humaine.

Ce travail de l'enquête cherche à répondre à la question. Comment est-ce que les gens acquièrent la langue? Pour ceci on se montrera l'histoire de l'origine de la langue et aux modèles théoriques différents vis-à-vis de l'acquisition de la langue.

La méthodologie qu'on s'est utilisé on a été de caractère bibliographique, en utilisant principalement des articles psicolingüísticos concernant au thème.

Mots de la clef : l'origine de la langue, l'acquisition de la langue. Models, et théories

L'ACQUISITION DE LA LANGUE.

1. ORIGINE DE LA LANGUE.

L'origine de la parole est l'une des énigmes scientifiques les plus discutées. Parce qu'enquêter sur l'origine de la langue est enquêter sur l'origine de l'homme. Plusieurs théories s'opposent sur la date et la cause de cette origine.

Dans Ouest on se basait sur la Bible pour expliquer l'origine de la langue, ils soutenaient que toutes les langues sont venues d'hébreu. Cette croyance a entravé pendant beaucoup de temps aux enquêtes sur la langue jusqu'à l'apparence de la "Linguistique comparée" à la fin du XVIII siècle.

Beaucoup de scientifiques indiquent que dans la préhistoire la langue a déjà existé, c'est pour cette raison qui est très difficile de savoir comme la langue est survenue. Mais plusieurs théories existent sur l'origine.

1.2. THÉORIES DE L'ORIGINE DE LA LANGUE

1.2.1. La Théoríe anatomique de l'origine du langage

d'après cette théorie le langage serait apparu chez l'Homo sapiens moderne, notre ancêtre le plus proche. En effet, le langage humain serait étroitement lié au cerveau dont le développement date d'il y a 2 millions d'années chez les hominidés. Dans demi du XX siècle grâce aux découvertes du fossile on s'est réveillé la curiosité de savoir l'origine de la langue: D'après les études anthropologiques; Le "Homo Erectus" avait une capacité crânienne qui lui a permis de fabriquer des ustensiles et imaginer un code de signes linguistiques avec lesquels ils peuvent communiquer des émotions, Le "Homo Sapiens" faisait expressions accompagnées par les cris et les interjections. Alors, comme le temps est passé, les primitifs ont commencé à vivre dans les petits groupes et ils ont utilisé une langue commune exclusive pour ce groupe, mais ils étendaient dans les tribus, les communautés et les villes.

1.2.2. La thèse biologique

Des chercheurs ont démontré qu'il existe un gène du langage, le gène FOXP2.

Il a suffi de deux mutations sur un gène pour que la parole vienne aux humains. Les chercheurs ont comparé le gène FOXP2 chez l'homme, le singe et la souris. Ils ont découvert que l'homme était le seul porteur de deux modifications qui lui ont permis de mieux contrôler les mouvements du larynx et de la bouche. Ce qui avait permis, l'année dernière, d'identifier précisément ce gène sur le chromosome 7. Selon les scientifiques, beaucoup d'autres gènes du langage restent à découvrir.

1.2.3. Théorie divine

Les défenseurs du mythe, indiquez que la langue était un cadeau que Dieu a donné au premier homme. Qui ne devait pas réaliser un processus d'apprentissage, en allant par l'étape de babillage, les cris ou les grognements, avant de prononcer le premier mot correct, mais plutôt il l'est infusé une langue parfaite et complexe.

C'est-à-dire, le premier homme a été capable de comprendre des ordres verbaux Immédiatement, de parler avec son partenaire et de mettre le nom à tous les animaux. Mais quand les hommes se sont réveillé contre Dieu, et désobéir à l'ordre de "remplir le monde". On s'est produit une confusion instantanée et totale de la langue primitive, afin qu'ils ne puissent pas comprendre l'un l'autre quelques-uns avec autre et ils n'avaient pas plus de remède qu'être dispersé. Alors c'était dans la même Tour de Babel qui s'est désagrégé la langue originale qui avait été accordée au premier homme, dans ceux approximativement cinquante langues principales qui aujourd'hui les linguistes ne sont pas capables de les raconter à l'un l'autre, tout également complexes et mutuellement incompréhensibles.

Au cours des siècles, quelques tribus ont appris comment écrire et ils ont laissé de cette manière de chemin de leur langue (par exemple le grec); autres ont été perdus dans la jungle et ils n'ont pas développé tout système de l'écriture.

1.3. DES EXPÉRIENCES EFFECTUÉ POUR DÉTERMINER L'ORIGINE DE LA LANGUE

Beaucoup de questions existent au thème de l'origine de la langue place donnante aux expériences et les débats. Par exemple:

D'après Jespersen la langue appartient aux caractéristiques essentielles de l'homme. Et il adit que Les enfants ont placé dans une place inhabitée où ils ne soient pas victimes immédiates de la mort pour faim ou froid, ils ont la capacité de développer une langue pour comprendre l'un l'autre à l'un l'autre et que le langue peut que soit différent de leur père dont peut servir vraiment comme point de départ d'un nouveau tronc linguistique.

Pour cette déclaration Jespersen expose une expérience portée dehors dans le XX siècle: Deux jumeaux danois très abandonnés qui ont grandi avec un vieil femme sourd, les enfants ont développé une langue incompréhensible pour les autres. les enfants qui alors en avaient cinq au cinq et demi, ils avaient déjà appris quelque chose de danois dans un asile d'enfants, mais quand ils étaient seul, ils comprenaient librement l'un l'autre à l'un l'autre avec les mots incompréhensibles pour les autres. (Delval)

2. L'ACQUISITION DE LA LANGUE

3.1. SELON LE PHILOSOPHIE

Deux grands courants philosophiques sont survenus á travers les temps qui sont opposés à l'un l'autre; le NATIVISTE affirme que les actes de voir, penser et parler sont des actes innés et génétiques. L'EMPIRISTE indique que la langue est acquise, parce que le garçon apprend comment parler quand imiter principalement les adultes aux mères car ils ont besoin de le manifester ses nécessités.

Pour Chomsky chacun a un programme génétique linguistique pour l'érudition de la langue maternelle et la seule chose que fait un garçon, est apprendre comment adapter ces mécanismes grammaticaux au lexique.

L'empiristes soutient que les différences grammaticales qui existent dans les langues sont des épreuves que la langue est acquise par le phénomène de l'érudition, mais Chomsky avis que seul dans le " structure superficiel" les différences grammaticales sont venues, pourtant dans le "structure profonde" il y a une grammaire valide pour toutes les langues.

3.2. SELON LE PSICOLINGUISTIQUE

Le psicolinguística comme discipline qui entrelace la psychologie et la linguistique à l'étude de thèmes comme le processus pour lequel un garçon acquiert sa langue, le psicolinguistique cherche découvrir les processus psychologiques qui ont lieu quand les gens utilisent la langue et de quel chemin se rattachèrent les deux.

Vis-à-vis de l'acquisition de la langue la psicolinguistique centre leur attention, principalement, du point de vue du psicolingüística évolutionnaire dans comme.

3.3. MODÈLES DE L'ACQUISITION DE LA LANGUE

à) Conductiste Modele

Skinner est le précurseur de cette théorie

D'après ce modèle l'acquisition de la langue humaine diffère peu de l'acquisition de comportements appris par autre espèce (par exemple: apprentissage de la langue dans les perroquets).

  • Les enfants imitent la langue des adultes et ces imitations sont un composant critique de l'érudition de la langue.

  • Les adultes corrigent les erreurs des enfants où ils apprennent à travers ces erreurs.

  • Il part de l'emploi de la langue des enfants répond à l'imitation dans chemins utilisés par les adultes.

B) Innatista Modèle

Proposé par le linguiste Noam Chomsky, cette théorie esquisse que les gens possèdent un appareil d'acquisition de la langue. Quels programmes au cerveau pour analyser la langue et développer leurs règles.

  • L'érudition de la langue est spécifique de l'être humain.

  • L'imitation a peu ou tous effets pour apprendre la langue d'autres.

  • Les intentions de l'adulte, pour corriger les erreurs des enfants et des filles, ils n'aident pas au développement de la langue.

  • La plupart des enfants et des filles utilisent phrases personnelles et pas les réponses savantes d'autres gens.

C) Cognitivo Modèle

Ce modèle forcé par le psychologue Jean Piaget, indique que la langue est racontée avec l'intelligence, c'est-à-dire, que l'intelligence est exigée d'approprier de la langue.

Il soutient que la pensée et les langues sont développées pour séparé; c'est-à-dire le développement de l'intelligence commence de la naissance, avant que le garçon parle, L'être humain ne naît pas avec une langue mais plutôt il va il acquérir.

Afin que le garçon atteigne son développement mental, c'est nécessaire qu'il traverse des étapes différentes:

Étape de motif sensoriel:

Il commence avec la naissance et il conclut aux 2 années.

Les cris de l'enfant

Les cris du nouveau-né ne sont pas encore du langage, il ne s'agit que d'expressions de malaise ou de souffrance sans intention de signification ou de communication. Mais s'ils n'ont pas de sens pour le bébé, son entourage va leur en donner. Le bébé va établir un lien dans son cerveau entre ses cris et la vue des adultes, il va les utiliser comme des signaux adressés à son entourage pour qu'il agisse sur lui.

Le babillage

Progressivement, l'enfant va reconnaître les personnes et établir un lien entre les paroles qu'elles prononcent et certains objets qu'elles désignent. L'interaction entre l'enfant et ces objets servira de repère de plus en plus défini.

Vers trois mois l'enfant comprend des mots simples comme papa. Il est important de signaler ici que l'un des facteurs fondamentaux permettant le développement de la communication linguistique est la communication affective. Pour que l'enfant parle il faut qu'il le désire.

Vers le quatrième mois on peut entendre les premiers gazouillis, ce qui correspond à un babillage plus complexe. Le bébé produit d'abord des sons de façon accidentelle puis il en reproduit certains de façon constante et répétée.

Vers la fin de la première année, le babillage est plus clair et on constate la répétition intentionnelle de certaines sonorités, l'enfant a alors la possibilité de prononcer le premier mot.

Le premier mot

Il manifeste une intention de signification précise et correspond véritablement à l'accès au langage. Il n'y a pas de mot privilégié apparaissant plus systématiquement que d'autres (même si papa et maman sont les mots les plus fréquents) et l'âge d'apparition se situe entre neuf et douze mois.

Ce premier mot a plus de signification pour l'enfant qu'il n'en a pour l'adulte, c'est pourquoi on le qualifie de mot-phrase car il ne renvoie pas seulement à un objet, mais à une action ou une situation.

Exemple : « Maman » peut signifier « elle arrive », « cet objet lui appartient » ou « c'est sa voix que j'entends ».

L'enfant veut donc en dire plus qu'il ne peut en dire, l'intention de signification dépasse la capacité d'expression. Un mot a en général de multiples significations que l'entourage parvient à décoder en fonction des circonstances.

Organisez preoperacional

Des 2 années jusqu'aux 6 mois.

Étape d'opérations concrètes

Des 7 années à ceux

Étapes d'opérations cérémonieuses

12 années à partir de maintenant

4. CONCLUSION

Le long de ce travail, in s'est concentré dans les modèles théoriques différents qui sont discutés le long de l'histoire, comme l'origine et l'acquisition de la langue, selon l'histoire, la philosophie mais principalement la Psicolingüístique.

Si bien que il y a les hypothèses innombrables, on s'est arrive à la conclusion que au moment il n'y a pas d'aucuns l'hypothèse clairement défi sur l'origine de la langue humaine.

Comme pour l'acquisition de la langue on se arrive à la conclusion que les théories ne sont pas différentes, mais plutôt ils se augmentent. Bien que on se puisse apprécier que les nouvelles théories sont allées contredire ceux-là qui ont prédominé.

REFERENS

  • http://www.ruedesenfants.com/parents/l-acquisition-du-langage-de-bebe-de-12-a-24-mois,d,168.html

  • http://www.alpc.asso.fr/surdite02.htm

  • http://membres.lycos.fr/rouahcompere/evolution.htm

  • http://membres.lycos.fr/rouahcompere/evolution.htm

  • http://www.pomme.ualberta.ca/ling/matern.htm

  • http://www.up.univ-mrs.fr/psycle/recherche/programmes/prog21Aghababian.html

  • http://www.cite-sciences.fr/francais/ala_cite/college/04-05/conferences/01-05-langage/03-pollock-dehaene-le-normand/index.htm

  • http://calenda.revues.org/nouvelle2068.html

5

Cochabamba- Bolivia - 16/10/2006